1000 jeux de casino en ligne gratuits

Tournois d'argent réel d'eSports Fantasy arrêtés par Alphadraft

Par: Aurélien Massot , 05 Novembre 2016

Alphadraft arrête les tournois d'argent réel d'eSports Fantasy

Les amateurs d'eSports Fantasy ont récemment été avertis qu'AlphaDraft a annoncé qu'il mettait un terme à ses tournois d'argent réel d'eSports.

La nouvelle est officielle depuis le 21 octobre, et eSports Betting Report rapportait qu'AlphaDraft n'organiserait plus de tournois d'eSports Fantasy. Cela coïncidait avec la fin de la Coupe du Monde de League of Legends, et il s'agit d'une décision qui déçoit tous ceux qui aiment placer des mises d'argent réel sur les eSports.

Un organe de presse a obtenu une copie d'un email qu'AlphaDraft a envoyé à tous ses clients et dans lequel il annonçait sa décision de mettre un terme aux tournois, même s'il continuerait à explorer l'univers des eSports. AlphaDraft a indiqué que les joueurs étaient libres de retirer leurs fonds à n'importe quel moment, à compter de l'instant où l'annonce de l'arrêt des tournois d'eSports Fantasy a été faite.

Tout comme Vulcun, AlphaDraft fût l'une des toutes premières plateformes à proposer des paris d'argent réel sur les eSports Fantasy. Créée en 2014, elle organise des tournois gratuits et payants au cours desquels les participants peuvent former chaque jour de nouvelles équipes sans être tenus de faire une saison entière. Les amateurs du genre peuvent aussi jouer sans créer leur propre ligue fantasy.

FanDuel, un opérateur de sports fantasy journaliers, a racheté AlphaDraft en 2015, peu avant que des scandales et des problèmes d'ordre juridique ne viennent entacher le marché américain des eSports. La plateforme s'est axée sur le jeu vidéo professionnel, tandis que DraftKings tout comme FanDuel se concentraient sur les sports professionnels.

eSports Fantasy d'argent réel - Un marché concurrentiel

Les eSports Fantasy ont toujours été un marché concurrentiel, mais ils le sont devenus encore plus après les problèmes législatifs et judiciaires qui ont paralysé l'industrie des sports fantasy journaliers. Tout a commencé en octobre 2015, juste un mois après que FanDuel ait racheté AlphaDraft. Même Vulcun a dû arrêter de proposer des eSports fantasy sur son site en juillet dernier pour les remplacer par des jeux de Twitch, alors qu'il a été désigné comme étant la référence dans l'univers des eSports Fantasy. Cet opérateur était parvenu à lever des fonds à hauteur de 13,3 millions de dollars, venant d'investisseurs et de joueurs qui cherchent à tirer profit de la surenchère qui prévaut sur ce marché.

Il y a un grand nombre de personnes qui apprécient ce genre de discipline, et au vu des nombreuses façons par lesquelles il est possible de gagner en jouant aux sports fantasy journaliers, cette activité est vite devenue un passe-temps populaire. N'empêche, il y a toujours un débat à propos de la légalité des paris sur les sports fantasy.

Pour l'instant, les mises d'argent réel sur les évènements d'eSports Fantasy ne sont plus acceptées, étant donné que la compagnie, à cause des lois en vigueur aux États-Unis, a déjà annulé les tournois qui devaient se tenir en janvier prochain. En octobre 2015, Vulcun a mis fin à ses opérations au Nevada suite à une injonction de la Gaming Control Board qui avait déclaré que tous les opérateurs acceptant les mises d'argent réel sur les sports fantasy journaliers devaient détenir une licence de jeu délivrée par une autorité étatique.