Le ministre des Affaires Étrangères poussé vers la démission

09 Février 2020 ministre affaires etrangeres devrait quitter

Vendredi dernier, le Front National (FN), parti français d'extrême droite, exigea la démission de Laurent Fabius, le ministre des Affaires Étrangères, après que les autorités américaines aient lancé un mandat d'arrêt contre son fils, qui aurait apparemment rédigé des chèques en bois à l'intention d'un casino de Las Vegas.

Thomas Fabius signa des chèques de plus de 3,5 millions de dollars (3,2 millions d'euros) pour couvrir des dettes de pari, dans la nuit du 15 mai 2012, selon le mandat d'arrêt obtenu jeudi par l'AFP. Son père, un ancien premier ministre socialiste, avait été officiellement nommé ministre des Affaires Étrangères le 16 mai 2012.

Le parti dirigé par Marine Le Pen déclara ceci dans un communiqué « Le Front National pense que le mandat d'arrêt émis par les États-Unis contre le fils du ministre des Affaires Étrangères implique que ce dernier ne peut plus conserver son poste ».

Selon le parti, ce mandat d'arrêt compromet Laurent Fabius parce qu'il y avait un risque que « des considérations personnelles... interfèrent dans les actions d'un ministre qui doit régulièrement discuter et entamer des négociations avec les États-Unis pour des affaires de la plus haute importance ».

Un porte-parole du comté de Clark dans le Nevada déclara que le mandat émis en mai 2013 implique que Fabius, le fils, risque la prison s'il met pied aux États-Unis.

Thomas Fabius, âgé de 33 ans, qui est à la tête d'un cabinet-conseil financier, aurait apparemment dépensé par le passé des millions de dollars dans des casinos, et aurait fait en 2013 l'objet d'une enquête pour fraude et blanchiment d'argent dans le cadre d'une transaction immobilière. Son père, qui le vendredi dernier à Vienne prenait part aux négociations à propos de la guerre en Syrie, ne fit aucun commentaire.

Faisant campagne contre l'immigration, le FN est bien positionné dans les sondages. Son objectif est de prendre le contrôle d'une région septentrionale de la France lors des élections du mois prochain.