1000 jeux de casino en ligne gratuits

Enquête sur le pari en ligne légal et les casinos véreux

Par: Aurélien Massot , 04 Novembre 2016

Enquête de casino en ligne sur les sites qui arnaquent les joueurs

Une enquête de casino en ligne est actuellement menée par la CMA pour découvrir les casinos qui arnaquent leurs clients. Plusieurs firmes de pari pourraient être concernées.

Rien qu'au Royaume-Uni, l'industrie du pari en ligne a connu une croissance de 146% depuis 2009. De nos jours, plus de 5,5 millions de personnes visitent régulièrement des sites de paris sportifs et des casinos. L'organe de contrôle de la concurrence a déclaré que les compagnies de pari en ligne qui refusent de procéder aux paiements ou qui empêchent les joueurs d'entrer en possession de leurs gains feront l'objet d'une enquête.

Suite à des plaintes provenant de clients, une enquête menée par la CMA (Competition and Markets Authority) permettra d'examiner les Termes et Conditions des casinos en ligne pour vérifier leur équité. Des parieurs en ligne ont fait état de ce que les casinos utilisent des clauses cachées pour exclure certains jeux et modifier les cotes sur les paris gagnants, et qu'ils mettent en place des restrictions inéquitables sur les comptes de ceux qui remportent des gains.

Nisha Arora, Directrice principale de la protection des consommateurs à la CMA, affirma : « Le pari est de par sa nature une activité risquée, mais il ne doit définitivement pas constituer une escroquerie. Nous sommes inquiets de ce que les joueurs puissent perdre parce que les sites de pari s'arrangent pour qu'ils aient des difficultés à comprendre les Termes suivant lesquels ils jouent, et ne leur réservent donc pas un traitement équitable. Nous avons enregistré des plaintes selon lesquelles les parieurs s'inscrivent parce qu'ils ont été attirés par de superbes promotions, pour au final avoir de faibles chances de gagner à cause de conditions de jeu complexes et inéquitables. Nous enquêtons actuellement pour découvrir les plateformes qui enfreignent les règlements ».

Sarah Harrison, Directrice exécutive de la commission de pari, déclara : « Le pari implique et impliquera toujours un risque, mais les clients doivent avoir la certitude que s'ils gagnent, ils n'auront pas la sensation que le destin est contre eux à cause d'une condition obscure qu'ils n'ont pas bien comprise ».

La RGA (Remote Gambling Association) qui est le représentant sites de pari légaux dans l'industrie a assuré qu'elle coopérera entièrement dans l'enquête de la CMA. Tous les établissements de pari légaux ont reçu des avis leur demandant d'apporter des preuves de leur fiabilité, mais la RGA a indiqué qu'il n'y a pas de raison de croire à un dysfonctionnement généralisé chez ses membres.

Justice4Punters acclame la décision d'enquêter sur le pari en ligne légal

Brian Chappell, fondateur du groupe de campagne Justice4Punters se réjouit de la décision d'examiner ces affirmations. Il déclara : « Cela est une nécessité absolue, parce que si vous jetez un coup d'œil aux Termes et Conditions que les plus grands bookmakers imposent, vous verrez qu'ils sont scandaleux ». Il poursuivit en donnant quelques exemples de bookmakers qui changent les cotes après qu'un pari ait été remporté, ou affirment que le client a violé leurs Termes et Conditions, afin de lui accorder des gains moins conséquents.

Parmi les autres exemples, il y a celui d'un homme qui s'est vu autorisé à ajouter 7 000 livres à son compte de pari sur une courte période sans que des contrôles supplémentaires aient été effectués. Cependant, lorsque sa chance a tourné et qu'il a commencé à remporter des milliers de livres, son compte a été restreint et il ne pouvait pas parier plus d'argent ou avoir accès à une quelconque promotion. Il a terminé sa déclaration en disant : « Tout était parti en vrille parce qu'ils ont redéfini ce que signifiait le pari ».

Nous attendons toujours de connaître l'issue de cette investigation au Royaume-Uni et de voir si cela touchera toute l'industrie du pari en ligne. Tout ce qui concerne le pari en ligne légal est expliqué en détail sur notre site.