Le marché de jeu italien connait de grands changements

17 Mai 2020 casino en ligne italie

Le marché de jeu italien traverse une période très excitante avec les réformes règlementaires récentes et à venir, ainsi que les nouvelles licences accordées qui peuvent mener à un grand bouleversement.

Que s'est-il produit lors des premiers mois de 2016 ?

Cette année a débuté avec l'instauration d'un nouveau régime de taxe pour les paris sportifs et les tournois de poker. Ces deux options de divertissement sont passées d'un régime de taxe basé sur le chiffre d'affaires à un régime de taxe sur le PBJ (produit brut de jeux). Les paris sportifs en particulier sont soumis à un régime de 18% du PBJ dans les établissements physiques et de 22% sur les plateformes en ligne. Dans le même temps, les tournois de poker, les jeux de compétence, les sports fantasy et les eSports sont dorénavant soumis à un régime de 20% du PBJ.

Ces changements ont été suivis de la libéralisation complète des paris sportifs. Les opérateurs ne dépendent désormais plus des programmations d'évènements publiés par l'office de régulation et de la réception des résultats fournis par Sogei, le prestataire de services informatiques du régulateur.

Le marché italien des paris sportifs se conforme à présent aux normes internationales. Les seules particularités sont que les évènements doivent être au préalable approuvés par le régulateur et que les résultats doivent être notifiés à l'Autorité des jeux de l'Italie (AAMS).

Ces changements ont permis d'avoir d'excellents résultats financiers, car les opérateurs de casino en ligne accrédités en Italie ont rapporté que 970 millions d'euros de mises avaient été placés au cours du premier trimestre de 2016.

Que va-t-il se produire à présent ?

Le second trimestre de l'année a commencé avec des mesures d'envergure prises par la police italienne contre les opérateurs non accrédités. Cette action qui fait suite au bouleversement survenu l'année dernière pourrait pousser certains opérateurs à réclamer une licence de jeu en ligne en Italie.

Le timing est favorable, car d'ici mi-2016, l'organe de régulation du jeu en Italie devrait accorder des milliers d'accréditations. En ce qui concerne le marché du jeu physique, toutes les licences actuelles expireront et une procédure d'appel d'offres sera lancée pour l'octroi de nouvelles accréditations. D'un autre côté, environ 40 licences de jeu en ligne expireront, ce qui implique qu'il y aura de la place pour au moins 80 nouveaux opérateurs.

En outre, les réglementations concernant les paris placés sur les évènements virtuels et le bingo changeront considérablement au cours des prochains mois, ce qui donnera aux opérateurs plus de flexibilité pour proposer les jeux. De même, à partir du 1er janvier 2017, les taxes sur le bingo en ligne passeront à 20% du PBJ. Les conditions sont donc favorables sur le marché, et nous verrons qui parviendra à exploiter cela au mieux.