1000 jeux de casino en ligne gratuits

Des arcades de pari en Allemagne pourraient être fermées

Par: Aurélien Massot , 16 Novembre 2016

Des lois plus strictes sur le pari en Allemagne en janvier 2017

Avec les nouvelles lois qui seront probablement votées en janvier 2017, les salles d'arcades de pari en Allemagne ont deux choix : s'adapter ou fermer leurs portes.

Après avoir échappé à une loi qui avait été déclarée non conforme à la constitution il y a quelques années, les établissements de pari en Allemagne ont à nouveau le couteau sous la gorge. En effet, avec les nouvelles réglementations qui seront probablement votées en janvier 2017, ils seront confrontés à un choix très difficile ; soit ils se conforment aux nouvelles dispositions, soit ils ferment leurs portes. Selon la nouvelle loi qui entrera en vigueur, à moins qu'elle ne soit entre-temps déclarée anticonstitutionnelle, tout établissement physique qui souhaite opérer doit être éloigné de plus de 500 mètres par rapport à un autre site du genre.

De nouvelles mesures après l'échec de l'Interstate Treaty on Gambling (ISTG) 2012

L'Interstate Treaty on Gambling 2012 est un ensemble de lois qui avaient été votées par le gouvernement allemand en vue de réglementer le marché du pari dans le pays. Cependant, cette régulation fut contestée par les autorités européennes ainsi que par les opérateurs allemands, et plus tard, elle fut déclarée illégale par la cour de justice de l'Union européenne. À la suite de cela, des mesures ont été prises et l'ISTG amendée. Les changements proposés visent particulièrement les établissements physiques qui sont qualifiés d'arcades. Si cette nouvelle réglementation est votée, l'on pourrait voir plusieurs opérateurs allemands cesser leurs activités.

Des centaines d'arcades menacées en Allemagne

Il existe sur le territoire allemand de nombreux établissements de jeu physiques qui offrent à leurs clients de nombreuses options à faible mise parmi lesquelles choisir. Si la nouvelle réglementation est jugée conforme à la constitution et qu'elle entre en vigueur en janvier 2017, plusieurs centaines d'arcades (pour rappel, c'est le nom qu'on donne aux établissements de jeu physiques en Allemagne) seront probablement forcées de fermer leurs portes. En effet, vu le nombre quasiment pléthorique de salles du genre qui opèrent, très peu seront véritablement en mesure de se conformer à la distance réglementaire de 500 mètres qui doit séparer un site d'un autre. Dans un contexte de pari légal en ligne, cela n'aurait posé aucun problème, car la distance ne compte pas, mais dans un cadre physique, c'est très problématique.

Un moyen de lutte contre l'addiction au pari

D'après les autorités fédérales, ces mesures sont prises dans le but de protéger la population, particulièrement les jeunes, des affres du pari. Cet avis est également partagé par Marlène Mortler, Commissaire responsable de la lutte antidrogue du gouvernement fédéral. Selon elle, le pari est à la base de nombreux problèmes qui affectent la société, et des mesures claires doivent être prises à cet effet.

Il reste une lueur d'espoir

Tout comme l'ancien Interstate Treaty on Gambling 2012, la version amendée de cette loi ne fait pas que des heureux, et beaucoup espèrent même qu'elle subira encore un échec. Par ailleurs, Georg Stecker, porte-parole de la Die Deutsche Automatenwirtschaft, affirme que si les arcades ne s'étaient pas conformées aux anciennes règles, c'est parce que leurs opérateurs n'étaient même pas sûrs de pouvoir continuer à opérer après l'avoir fait. Aussi, d'après EurActiv, cette loi a de fortes chances d'être déclarée anticonstitutionnelle, surtout à cause de cette distance que doivent respecter les établissements de pari en Allemagne.