1000 jeux de casino en ligne gratuits

Rank Group et 888 s'associent pour acquérir William Hill

Par: Aurélien Massot , 10 Août 2016

Rank Group et 888 essaient ensemble de racheter William Hill

Le nombre de fusions survenues ces dernières semaines dans l'univers du pari britannique a augmenté, et tout indique que Rank Group et 888 vont s'associer pour racheter William Hill.

D'après les premières informations qui nous sont parvenues, Rank Group et 888 sont en pourparlers avancés à propos d'une fusion qui les amènerait à former une entreprise d'une valeur de 2 milliards de livres. Si cette fusion devait aboutir, les deux entreprises devraient alors faire une offre de 3 milliards de livres afin d'acquérir William Hill. Ce faisant, elles créeraient un opérateur de pari qui fournira un spectre vraiment complet de leurs services.

Après que ces nouvelles aient été rendues disponibles, Rank Group et 888 ont fait une déclaration conjointe indiquant qu'elles voyaient une « logique industrielle considérable dans le fait d'acquérir William Hill », et qu'elles pensaient que c'était une décision qui engendrerait des « bénéfices substantiels et des synergies de coûts ».

Les deux sociétés ont déclaré qu'aucune offre officielle n'avait pour l'instant été formulée au directoire de William Hill, et qu'il n'était pas certain que la transaction se ferait. Les régulations en matière de fusions au Royaume-Uni donnent cependant aux deux entreprises jusqu'au 21 août pour faire une offre précise.

Plus d'informations à propos de Rank Group, 888 et William Hill

Rank Group dirige plus de 50 Grosvenor Casinos et près de 100 clubs Mecca Bingo. La compagnie a aussi une division en ligne qui en est encore à ses débuts, mais qui est prospère.

888 est une compagnie exclusivement disponible en ligne qui dispose d'une section de poker extrêmement bien développée. 888 et William Hill avaient auparavant envisagé une acquisition lorsque le bookmaker anglais avait tenté de racheter son rival en ligne en 2015. Les négociations ont finalement été rompues après que Avi Shaked, cofondateur de 888, ait estimé que l'offre était trop faible. La compagnie 888 essaya par la suite de racheter Bwin Party, mais elle fut prise de vitesse par GVC Holdings.

William Hill dispose de la deuxième plus grande division de pari en ligne du Royaume-Uni, et il a le plus grand nombre de boutiques de pari au détail dans le pays, lesquelles génèrent plus de la moitié de ses recettes globales. Le bookmaker fait aussi partie du Top 10 des plus importantes entreprises de pari en ligne de 2016. Il a fait une déclaration qui confirmait qu'une première approche avait été faite pour le rachat : « Le conseil de direction de William Hill écoutera et prendra en considération toute proposition faite par le consortium. Cependant, rien n'indique qu'une association entre William Hill, 888 et Rank Group pourra vraiment améliorer le positionnement stratégique de William Hill ou servira la stratégie de l'entreprise qui cherche à accroitre sa diversification en faisant évoluer ses divisions numériques et internationales ».

Règlementation du Royaume-Uni concernant les opérateurs en ligne

Toutes ces fusions et acquisitions ont augmenté après que le gouvernement britannique ait annoncé que tous les opérateurs en ligne qui offraient leurs services aux ressortissants du Royaume-Uni devaient détenir une licence délivrée par l'UK Gambling Commission et payer une taxe de 15% sur les revenus obtenus avec les services en ligne proposés aux parieurs britanniques. Les opérateurs qui disposent de commerces au détail sur le territoire britannique ont aussi vu les taxes qu'ils devaient payer sur leurs terminaux de pari à cotes fixes augmenter, alors que les marchés de l'Union européenne ont aussi imposé aux opérateurs virtuels de nouvelles taxes sur la valeur ajoutée.

Au nombre des plus importantes fusions survenues dans le domaine, figure celle entre Ladbrokes et Gala Coral Group. Ces deux entreprises avaient reçu un agrément conditionnel délivré en mai 2016 par l'Autorité de la Concurrence et des Marchés britannique (CMA). Il y a aussi eu la fusion entre Paddy Power et Betfair, laquelle a donné naissance à la compagnie Paddy Power Betfair qui a commencé à opérer en février 2016.